Quels débouchés professionnels pour une formation d’armurier ?

La formation armurier promet de meilleure perspective d’avenir pour les passionnés des armes à feu. En effet, le métier d’armurier implique la conception, la fabrication, la modification, la réparation ou encore la vente à l’état neuf des armures et des armes (défensives ou offensives). Encore faut-il découvrir davantage les différentes possibilités de débouchés professionnels après avoir suivi une formation en tant qu’armurier.

Avantages de se former en tant qu’armurier !

Pour commencer, pour devenir armurier, vous aurez le choix entre la formation initiale, en alternance ou continue. Toutefois, les résultats attendus restent les mêmes : obtention et délivrance d’un diplôme CAP armurerie ou BMA armurerie. Sachez l’acquisition dudit CAP vous permet d’intervenir en tant que fabricant ou réparateur d’arme, tandis que le BMA renforce votre capacité à la commercialisation des armes et le conseil client. Ensuite, c’est une formation et métier qui peut les personnes civiles ou l’armée (telle que les instructeurs de l’armée de terre, l’OAT ou encore le SOAA.

Puis, c’est une formation qui requiert de la bonne volonté, de l’art et sera bien rémunéré après intégration professionnelle (chez un artisan ou dans une industrie de production d’armes ou chez soi à titre indépendant).

Aussi, vous allez apprendre en milieu professionnel (en école d’armurerie ou en industrie ou chez les artisans et en chambre des métiers) les techniques théoriques et pratiques s’y rapportant. Comme cursus, vous allez devoir maîtriser la technique de soudure d’un faisceau de canon, le travail des matériaux de fabrication (comme le bois, les métaux, etc.), le travail des manches, le broyage et limage des matériaux, la production de la crosse, etc. En outre, cette formation vous permet de devenir et/ou de renforcer votre capacité à créer ou réparer ou vendre différents types d’armes… Par ailleurs, les meilleurs centres de formation armurier peut solliciter auprès de la préfecture l’agrément du futur armurier pour ainsi démontrer leur aptitude professionnelle. Vous pouvez en savoir davantage en suivant ce lien.

Profil d’un véritable armurier !

Techniquement, un armurier bien formé doit être capable d’assumer les fonctions suivantes :

  • La vente et conseil clients : notamment sur le choix entre arme de chasse ou arme de tir ou arme pour la protection individuelle ou autre,
  • La gestion relation client : client particulier (tireur sportif ou chasseur ou amateur d’arme ou autre) ou client professionnel (armée de terre ou collectionneur ou autre),
  • La gestion de stock, l’encaissement,
  • La fabrication ou réparation ou restauration d’armes,
  • Le choix des matériaux ou pièces (bois ou métaux ou autre) appropriés suivant le modèle d’arme (défensive ou offensive),
  • La gestion de l’activité indépendante s’y rapportant…

Outre la possession d’un diplôme (CAP ou BMA en armurerie) délivré par votre école d’armurerie, un professionnel dévoué dans la fabrication, la réparation, la maintenance, la restauration ou la commercialisation d’arme doit également disposer d’un esprit créatif, soigneux, méticuleux, patient. Mais encore, il doit disposer du sens de l’esthétique, l’esprit d’éthique, les bonnes conditions physiques et la capacité de travailler en équipe ou seul. Puis, il doit avoir une meilleure culture de l’histoire des armes et la connaissance des réglementations en vigueur ainsi que la capacité à travailler dans la décoration, le traçage, l’ajustage ou la réalisation des armoiries.

Différents débouchés professionnels après une formation d’armurier !

De primes abords, le métier d’armurier implique la conception, la fabrication, la modification, la maintenance, la réparation, la vente à l’état neuf des armures et des armes (défensives ou offensives) ou encore la réalisation des armoiries. Puis, il peut travailler en tant que salarié dans une entreprise de fabrication industrielle ou des commerçants de gros, des commerçants de détail, des artisans fabricants (armurier bois, armurier graveur, armurier fer, etc.) ou encore un responsable du SAV pour mieux conseiller les clients professionnels (musée, collectionneur, administration policière, etc.) ou particuliers (chasseur, tireur sportif, amateur d’armes, etc.).

Comment trouver un bon emplacement pour son local commercial ?
Se former en présentielle ou à distance : que choisir ?