Énergies renouvelables : guide en ligne

Depuis les années 2000, une nouvelle sorte d’énergie dite « renouvelable » a connu un véritable essor. Elle regroupe toute énergie en provenance d’une source que la nature renouvelle en permanence. L’énergie renouvelable est, par conséquent inépuisable à l’échelle humaine. Aussi connue sous les appellations « énergie verte » et « énergie propre », elle se trouve aujourd’hui au cœur de la stratégie de développement durable. D’ici 2030, l’Organisation des Nations-Unies prévoit un considérable accroissement de l’énergie verte dans la consommation mondiale d’énergie. Mais pourquoi lui accorder autant d’importance ?

Energie non renouvelable et énergie renouvelable : quelle différence ?

Energie non renouvelable et énergie renouvelable : ce sont les deux grandes sources énergétiques qui coexistent aujourd’hui. Toute énergie sur Terre qui est en quantité largement limitée est appelée énergie non renouvelable. Son stock diminue au fur et à mesure que l’Homme l’exploite. C’est le cas des énergies fissiles et fossiles. Les énergies fissiles sont des énergies issues de la fission des métaux lourds notamment le plutonium et l’uranium.  Les énergies fossiles, quant à elles, font référence aux fossiles végétaux ou encore animaux qui se trouvent sous la terre depuis des millénaires. Le pétrole, le charbon et le gaz naturel en font partie. Principal outil de fabrication de plastique et de carburant, le pétrole est actuellement la première source énergétique mondiale. Sa production journalière est estimée à 100 millions de barils, ce qui épuisera sa réserve d’ici 50 ans. L’énergie renouvelable n’est cependant pas en quantité limitée. Elle a la possibilité de se renouveler d’une manière naturelle et assez rapide. Sachez que cette différence est à titre indicatif. Sur www.terrafutura.info, vous pouvez vous procurer plus d’informations. Vous pouvez également vous informer de toutes les actualités sur les énergies propres avec futura planète.

Quelles sont les principales sources d’énergie renouvelables ?

Les sources d’énergie renouvelable sont au nombre de cinq : l’eau, le vent, le soleil, la biomasse et la géothermie. L’énergie hydraulique provient de d’exploitation de la force de l’eau. Les barrages hydrauliques libèrent une importante quantité d’eau sur des turbines, ce qui permet de produire de l’électricité. De son côté, le vent produit de l’énergie éolienne. De la même manière que la dynamo sur la roue d’un vélo, l’énergie cinétique du vent est transformée en énergie électrique. Quant au soleil, il est à l’origine de l’énergie solaire. Cette dernière est dite thermique lorsque les rayons de soleil sont captés pour faire chauffer un fluide. Le chauffe-eau solaire est l’exemple d’application le plus courant. Elle est dite photovoltaïque si les rayons de soleil sont captés pour être convertis en électricité. Les matières organiques produisent aussi de l’énergie appelée biomasse. Ordures et déchets  sont recueillis et recyclés afin de produire du carburant, de l’électricité ou  encore de l’énergie thermique. Quant à la géothermie, c’est l’énergie renouvelable qui provient de l’extraction de l’énergie du sol. Utilisée pour le chauffage et pour la production d’électricité, elle est la seule à ne pas dépendre des conditions atmosphériques. Elle dépend plutôt de la profondeur à laquelle elle est puisée.

Energies renouvelables : quels bénéfices en tirer ?

Le premier avantage des énergies renouvelablesfigure dans sa régénération, donc l’inépuisabilité. Dans sa vie quotidienne, l’Homme a tendance à dépendre des énergies fossiles tel le pétrole. Pourtant, ces sources d’énergie ne sont pas infinies. Avec l’augmentation sans précédent du nombre de personnes qui les consomment, leurs réserves finiront par s’épuiser. C’est dans ce cadre que l’aspect renouvelable de l’énergie solaire, de l’énergie éolienne, de l’énergie hydraulique, de la biomasse et de la géothermie est avantageux. Sur le plan écologique, les avantages de ces énergies sont multiples. Les énergies vertes n’émettent pas de gaz à effet de serre. Les utiliser permet ainsi de lutter contre le réchauffement climatique. Leurs impacts sur l’environnement sont très limités. Utiliser ce type d’énergie est également avantageux pour leur sûreté. Les infrastructures complexes sont plus sécurisées, les risques d’explosion et d’accident sont très rares. Enfin, ces énergies peuvent être produites localement et c’est un bénéfice non négligeable. Cela évite ainsi les dépenses excessives d’installation et permet de promouvoir l’économie locale.

Energies renouvelables : Existe-t-il d’éventuels inconvénients ?

Les avantages des énergies renouvelables sont nombreux : durabilité environnementale,  sureté, production locale, efficacité énergétique, … Néanmoins, rien n’est parfait. Les inconvénients des énergies vertes résident surtout au niveau de leurs coûts d’investissement. De grands investissements sont nécessaires pour la construction d’une centrale hydroélectrique. Mais la durée de vie de cette dernière, plus longue, rend cet énorme investissement rentable. Un autre inconvénient de ces énergies, c’est qu’elles ne sont pas très stables. Leur disponibilité dépend du climat. Les rayons de soleil sont moindres lorsqu’il est nuageux. De même, lors des saisons calmes, les vents se font rares. Par ailleurs, ces types d’énergie sont moins polluants en matière d’émission de gaz à effet de serre mais ils peuvent engendrer des pollutions sonores et visuelles. Leur installation affecte effectivement le paysage.