Vannes se mobilise pour une école haïtienne

La Fondation Veolia Environnement a remis un chèque de 16 000 euros à l’association vannetaise « Assific ». Objectif : l’alimentation électrique d’une école haïtienne dévastée lors du séisme de 2010.

L’école Léonce Mégie, située dans la vallée de Jacmel au sud d’Haïti, accueille environ 500 élèves. Depuis le séisme dévastateur du 12 janvier 2010, elle vit une situation énergétique compliquée. En l’absence de réseau électrique public, l’école est alimentée en électricité 2 à 3 heures par jour seulement, à l’aide d’un groupe électrogène d’une puissance de 10 kW. Mais l’indépendance énergétique est pour demain, grâce à l’association Assific (Association de Solidarité Internationale pour la Formation, l’Instruction et la Coopération).

Yannick Sourget, électrotechnicien chez Veolia Eau à Pontchâteau, s’est fait le parrain de ce projet, qu’il a porté vers la Fondation Veolia Environnement. Assific travaille à l’installation pour 2015 d’une unité de production alliant plusieurs ressources d’énergie (solaire, éolien et biogaz). Outre l’éclairage et l’alimentation d’appareils électriques, cette ation a aussi un but alimentaire : une méthanisation permettant l’alimentation des cuisines de la cantine en gaz est en cours.

Ce beau projet mobilise un budget de 36 000 euros. Aux côtés d’Assific, de l’école et de la Région Bretagne, la Fondation Veolia a bouclé le financement par un don de 16 000 euros.

Autre partenaire important, l’association Électriciens Solidaires créée il y a 10 ans déjà au sein du lycée Marcel Callo de Redon. Ce sont les élèves et les professeurs de la Section STI2D de ce lycée qui réaliseront l’étude technique des installations prévues.