Tours aéroréfrigérantes : une exigence de maîtrise

Les entreprises sont nombreuses à se doter de tours aéroréfrigérantes : pour évacuer la chaleur d’un process industriel, gérer une climatisation dans un bâtiment tertiaire, ou évacuer les calories d’une chambre froide d’une entreprise de l’agroalimentaire… Pour gérer ce type d’équipements complexes, Veolia Eau propose des services qui allient maîtrise technique et suivi réglementaire.

En Bretagne, Pays de la Loire et Centre, on recense plus d’un millier de tours aéroréfrigérantes, qui toutes sont sous haute surveillance. En effet, ces échangeurs de chaleur « air/eau », où le refroidissement s’effectue principalement par évaporation de l’eau, sont sujets au développement de bactéries et notamment de légionnelles qui peuvent être source de contamination à l’homme du fait de leur possible dissémination dans l’atmosphère. Le milieu humide et chaud de ces installations offre des conditions idéales pour le développement des bactéries dans l’eau du circuit et la circulation d’air peut entraîner vers le milieu extérieur des gouttelettes contenant des légionnelles. Il est donc nécessaire de mettre en place des moyens de contrôle préventifs pour lutter contre les encrassements et limiter le risque de dissémination des légionnelles.

Veolia Eau a développé une expertise qui fait référence en la matière, à travers une prestation globale intégrant la gestion du traitement d’eau, la maintenance préventive de la tour aéroréfrigérante, et le suivi analytique réglementaire selon l’arrêté du 13 décembre 2004. Veolia peut même assurer une veille réglementaire par l’intermédiaire d’une filiale du groupe Veolia Environnement, OFIS* (www.ofis-consult.com).

Le savoir-faire de Veolia Eau est tel qu’il permet également de proposer des solutions de réduction des coûts, en mettant en place des solutions innovantes d’optimisation de la consommation d’énergie et d’eau. Veolia Eau répond ainsi au quotidien à de nombreuses sollicitations d’industriels qui souhaitent lui confier l’exploitation de leurs installations, mais également pour la mise en place d’unités complètes. Parmi les récents dossiers, la mise en place pour une société métallurgique d’une tour intégrant la boucle process pour refroidir 6 fours à induction, la mise en place de l’unité de 600 kW, les équipements nécessaires pour le traitement de l’eau ainsi que l’exploitation de cette installation…