Stations d’épuration

Veolia Eau affirme une expertise pointue de la digestion anaérobie

Collectivités et industriels sont de plus en plus nombreux à disposer d’un méthaniseur sur leurs stations d’épuration. Cet équipement, dédié à la digestion anaérobie des boues d’épuration et autres déchets graisseux, exige une parfaite maîtrise technique, que Veolia Eau affine en permanence. Exemple récent, chez l’industriel mayennais Socopa Viandes.

« Nous disposons au sein de Veolia Eau Centre Ouest d’une grande expérience en construction et exploitation de méthaniseurs. Dans le cadre du contrat d’exploitation de la station d’épuration de Socopa Viandes à Évron, qui nous conduisait à réaliser une étude de criticité de la filière boue, il a été décidé d’étudier l’opération de vidange décennale de l’ouvrage, l’intervention la plus lourde que puisse subir un digesteur et dont l’objectif est de contrôler l’intégrité de l’ouvrage après dix années de fonctionnement. Cela nous a permis de mesurer l’impact d’un arrêt de filière et d’envisager les solutions techniques pour le contrôle et la réfection des équipements défectueux », explique Laurent Ollivon, responsable de l’exploitation du site.

Un digesteur est un ouvrage béton dont l’herméticité est nécessaire au bon fonctionnement de l’opération de digestion. Cette configuration rend difficile au quotidien la connaissance de l’état général de l’ouvrage et de ses équipements. L’accumulation de sables et de filasses au fond de l’ouvrage, la formation d’agglomérats graisseux en surface, la dégradation des agitateurs et l’obstruction des canalisations par des dépôts minéraux peuvent ainsi être à l’origine de dysfonctionnements mettant en péril la filière de traitement.

Une priorité : la sécurité industrielle

« Le digesteur est au cœur du système, reprend Laurent Ollivon. À Évron, l’ouvrage traite environ 60 tonnes de déchets chaque jour en digestion. En cas d’interruption de service, les coûts pour l’industriel seraient colossaux ». « Grâce à cette étude exhaustive de criticité, nous disposons dorénavant de l’ensemble des éléments pour résoudre un problème technique dans les meilleurs délais et dans les meilleures conditions de sécurité ».

Au final, ce sont ainsi plusieurs centaines de procédures d’intervention spécifiques qui ont été définies, de même qu’une identification des exutoires possibles pour les déchets et une sélection d’entreprises partenaires spécialisées pour chaque intervention.