Port de Lorient : quand l’eau de mer devient potable (ou presque)

Les professionnels de la pêche du port de Keroman, à Lorient, ont besoin d’une eau de mer de grande qualité pour traiter leurs produits. Ils ont fait appel à Veolia Eau pour sécuriser cette filière.

Deuxième port de pêche de France, le port de Lorient met en œuvre, à destination des professionnels portuaires, une filière de traitement d’eau de mer (filtration sur sable et désinfection à l’ozone). En 2010, la SEM (société d’économie mixte) de Keroman a lancé un appel d’offre pour la sécurisation de cette filière. L’objectif était d’atteindre une qualité d’eau de mer « propre », au sens du règlement européen CE 852/2004. « Plusieurs contraintes devaient être prises en compte, dont la réutilisation d’un bâtiment existant, explique Yann Guiguen, du Centre Bretagne de Veolia Eau.

Une innovation exemplaire

Les travaux réalisés par Veolia Eau ont été vraiment appréciés par les utilisateurs et le maître d’ouvrage… au point de, dorénavant, faire référence ! Maurice Benoish, Président de la SEM Keroman, l’affirme avec force : « Cette filière est une vraie innovation. Elle permet de sécuriser l’eau, notamment vis-à-vis du risque hydrocarbure… Sachant qu’elle est utilisée exclusivement à des fins agroalimentaires, le lavage et le découpage du poisson, l’alimentation des viviers, avec des espèces comme le homard ou le tourteau qui sont extrêmement sensibles.…