Boues activées + écosystème = Organica

Une solution gagnante pour le traitement des eaux usées

Organica, nouveau concept de station d’épuration qui associe l’efficacité du traitement par boues activées à des plantations végétales, est une solution qui séduit de plus en plus large. Dans le Centre, cette « solution Veolia » est à l’œuvre dans trois projets de construction de station de traitement des eaux usées.

Développé par la société MSE, filiale de Veolia, Organica associe les technologies traditionnelles de traitement de l’eau avec un écosystème. Ce dispositif crée un écosystème artificiel propice au développement de bactéries et d’autres organismes vivants. Le traitement de l’eau est ainsi optimisé et les normes de rejets améliorées. L’association faune-flore amène une densité et une diversité de bactéries supérieures à une station conventionnelle et permet de se projeter dans une démarche de développement durable. Grâce à ce procédé, les consommations de produits chimiques et d’électricité, ainsi que les productions de boues, sont diminuées, alliant ainsi économie et respect des enjeux écologiques.

Le dispositif Organica se compose d’une filière classique de prétraitement des eaux usées, d’un bassin de traitement biologique de type boues activées associé à un écosystème planté qui assure la stabilisation et la finition du traitement par une culture fixée. L’ensemble est intégré dans une serre permettant d’optimiser et de contrôler les conditions du traitement, en même temps qu’il assure la limitation des nuisances vers le milieu extérieur.

Atout majeur : efficacité et préservation de l’environnement

À Mehun-sur-Yèvre (18), une station Organica est en cours de construction. La collectivité a choisi ce dispositif pour ses atouts de préservation de l’environnement : les économies d’énergie, la limitation du recours aux produits de traitement chimiques, la performance et la sécurité du traitement, la réduction des odeurs et l’intégration de l’architecture dans le paysage. La station de Mehun-sur-Yèvre, d’une capacité de 9 200 équivalents habitants, sera mise en service courant 2015.

Deux autres projets du même type sont actuellement en cours. L’un se situe à Nogent-sur-Vernisson (45) pour une capacité de 3 500 équivalents habitants ; l’autre est à Saint-Ay (45) avec une capacité de 4 000 équivalents habitants. Les travaux de ces deux installations démarreront courant 2015. Elles seront ensuite exploitées par Veolia dans le cadre des contrats de délégation de service public de l’assainissement collectif en vigueur avec ces collectivités.