À Quimper, l’eau sous les papilles des consommateurs

Être « sentinelles de la qualité de l’eau » distribuée au robinet… Voilà la mission confiée par Quimper Communauté à 43 consommateurs volontaires, au sein d’un Observatoire du goût de l’eau. Premiers résultats dévoilés en novembre dernier : la reconquête du goût de l’eau est en bonne voie.

Goûteur d’eau, une belle mission, d’intérêt public. L’intercommunalité Quimper Communauté*, en pleine collaboration avec Veolia Eau qui gère le service de l’eau sur ce territoire, ne ménage pas ses efforts pour assurer la qualité de l’eau distribuée : protection des captages, modernisation des usines de production, utilisation de filtres à charbon actif pour diminuer la quantité de chlore… Le programme local de surveillance va de plus au-delà de la réglementation. En 2012, sur les centaines de prélèvements effectués par l’Agence régionale de santé ou par Veolia Eau, le résultat est à 100 % conforme, en microbiologie comme en paramètres physico-chimiques.

Les Quimpérois sont pourtant encore nombreux à consommer de l’eau en bouteilles, le plus souvent à cause du goût de chlore. Il faut donc continuer à construire l’équilibre entre les enjeux de santé publique et le confort de dégustation. C’est tout l’enjeu de l’Observatoire du goût de l’eau, lancé en novembre 2012. Ce sont ainsi 43 personnes, consommateurs répartis sur le territoire afin de tester les trois productions d’eau de la ville (Aulne, Troheïr, Kernizy), qui ont accepté de participer à des tests de goût durant 24 semaines, entre novembre 2012 et juillet 2013.

Flaveur agréable à 71 %

Les résultats sont plutôt bons, a analysé Martine Morvan, vice-présidente de Quimper-Communauté. Outre que l’eau est toujours limpide (98 %), elle est qualifiée de très agréable ou d’agréable à boire à 71 % (550 fois sur 775 dégustations). Outre l’aspect, les goûteurs ont analysé les flaveurs (goûts et odeurs) de l’eau. Là aussi, la qualité est au rendez-vous : dans 54 % des dégustations, aucune flaveur n’a été ressentie ; et la première flaveur perçue (à 36%) est celle du chlore, à une intensité faible. Les 10 % restants de flaveurs comprennent terre/moisi à 5 %, médicament et chimique à 2 %, et vase à 1 %.

S’il sont déjà très encourageants, ces résultats vont être analysés par Quimper Communauté et Veolia Eau, afin de continuer à agir pour améliorer le goût de l’eau, en ajustant au plus fin le dosage de chlore sans permettre le développement des bactéries. Plus largement, Quimper Communauté et Veolia Eau réaffirment leur engagement sur le terrain de la qualité et de la pédagogie de l’eau. Déploiement de « bars à eaux », mise à disposition de carafes d’eau de robinet auprès des restaurateurs (95,4 % des professionnels intéressés à l’été 2102), ou encore actions de sensibilisation auprès des scolaires, avec des outils pédagogiques développés par Veolia Eau…